d-suisse.gif (178 octets)

Suisse


Dernière modification :
16-10-03A 

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2001 / Chiefs of State and Cabinet Members of Foreign Governments, 2002 ;  Quid, 2002 ; 
Capitale Berne
Carte Suisse
Population 7,3 M (2001 ; 01E)
Langues Allemand (officielle), français (officielle), italien (officielle), romanche 
Alphabétisation 99 % (2001 ; 80E) 
Religions Catholiques romains (46,1 %), Protestants (40 %), autres (5 %), aucune (8,9 %) (2001 ; 90)
Espérance de vie 79,73 ans (2001 ; 01E)
Fête nationale 1er août
Superficie 41 290 Km2
Ressources naturelles Hydraulique, bois, sel
PIB 207 G$US (2001 ; 00E) 
Croissance 3 % (2001 ; 00E) 
Inflation 1,5 % (2001 ; 00E) 
Dette extérieure nd (2001)
Monnaie Franc suisse
Chômage 1,9 % (2001 ; 00E) 
Associations  AEN, AIE, AIEA, AIF, BAD, BASD, BERD, BIAD, BIRD, FMI, OCDE, OEA (observateur), OMC, ONU   (Légende)
  
Gouvernement

Président du Conseil fédéral et Chef du  Département fédéral des Finances: Kasper Villiger

Vice-président du Conseil fédéral et Chef du Département fédéral de l'économie : Pascal Couchepin
Chef du Département fédéral des Affaires étrangères : Joseph Deiss
Chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication : Moritz Leuenberger (2002 ; 02-01-02)

Situation politique

La Confédération suisse est un État indépendant depuis le 1er août 1291. C’est un régime parlementaire démocratique. Les dernières élections législatives fédérales ont eu lieu le 24 octobre 1999. Le Parlement suisse est bicaméral : l’Assemblée fédérale comprend le Conseil des États qui compte 46 membres et le Conseil National qui regroupe 200 élus. Tous les membres de l’Assemblée fédérale sont élus au suffrage universel selon un mode proportionnel. Le Président de l’Assemblée fédérale est élu par le Conseil fédéral chaque année. Il est à la fois chef d’État et chef du Gouvernement. Le Conseil fédéral (les ministres) est nommé par l’Assemblée fédérale. Les principaux partis politiques suisses sont le Parti Socialiste (51 sièges au Conseil National), l'Union Démocratique du Centre (44 sièges) et le Parti Radical-Démocratique (43 sièges). Les prochaines élections législatives fédérales auront lieu en octobre 2003, les présidentielles en décembre 2002. (2001)


Situation énergétique

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy,  2002 ; UNDP. Human Development Report 2001 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Utility Data Institute, 2002 ; Protocole de Kyoto, 2002 ; Office fédéral de l'énergie (OFEN). Site, 2002 ; Gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité de France (RTE). Site, 2002 ; Association des entreprises électriques suisses (AES). Site, 2002 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World, 2001 ; 

Électricité

 

Accès à l'électricité Couverture quasi complète. (2002 ; 02)
  Augmentation de la demande La consommation suisse d'électricité ayant été de 56,30 TWh en 2000 et de 57,78 TWh en 2001, l'augmentation en valeur absolue a par conséquent été de 1,48 TWh, soit 2,63 % par rapport à la consommation en 2000. (2002 ; 01)
  Consommation 57,78 TWh (2002 ; 01)
  Consommation par habitant 7 148 KWh/an (2002 ; 99)
  Production
Annuelle (2002 ; 01)

Puissance installée (2002 ; 00)

Totale 70,17 TWh 100 % 14 353 MW
Combustibles fossiles (total) + autres 2,62 TWh     3,7 % 852 MW
Charbon nd nd nd
Gaz nf nd nd
Pétrole nd nd nd
Géothermique nd nd 16 MW
Hydroélectricité 42,26 TWh  60,2 % 10 355 MW
Nucléaire 25,29 TWh  36,0 % 3 130 MW
Solaire nd nd nd
Autre nd nd nd
  Exportations 68,41 TWh/an (2002 ; 01)
Allemagne Le solde des échanges d'électricité entre l'Allemagne et la Suisse a été en 1999 de 2,2 TWh en faveur de la Suisse. (2002 ; 99)
France 1,7 TWh (2002 ; 01) 
Italie La Suisse a exporté 26,1 TWh de plus qu'elle n'en a importé d'Italie en 1999, ce qui fait de ce pays le principal client de l'électricité helvète. (2002 ; 99)
Autres La Suisse a maintenu en 1999 une balance des échanges électriques positive de 1,3 TWh avec l'ensemble des pays - autres que l'Allemagne, l'Autriche, la France et l'Italie - qui échangent de l'électricité avec elle. (2002 ; 99)
  Importations 57,96 TWh/an (2002 ; 01)
Autriche Le solde des échanges d'électricité entre la Suisse et l'Autriche est de 0,7 TWh, négatif pour la Confédération helvétique et positif pour l'Autriche. (2002 ; 99)
France  9,8 TWh (2002 ; 01)
  Historique Consommation, production, puissance installée, exportations et importations de 1991 à 2000, voir tableau
Charbon (2002 ; 00)
  Consommation  205 000 t (tonnes)
  Production  0 t
  Exportation 0 t
  Importation 274 000 t
  Réserve nd
Gaz naturel (2002 ; 99)
  Consommation  3 Gm3 (milliards de m3)
  Production  0 Gm3
  Exportation 0 Gm3
  Importation  3 Gm3
  Réserve  nd
Pétrole (2002 ; 00)
  Consommation  273 000 barils/jour
  Production  1 000 barils/jour
  Exportation  0 baril/jour
  Importation  272 000 barils/jour
  Réserve  nd
Carte Réseau haute tension et Centrales  
Déficit énergétique La Suisse n'est pas en situation de déficit du point de vue de l'électricité : elle est un exportateur net avec une balance positive d'environ 10 TWh en 2001. (2002 ; 01)
Environnement

50 000 ménages consomment maintenant de l'électricité «verte» produite avec des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, etc.). Environ 150 entreprises électriques de distribution offrent à leurs clients de l'électricité verte. Ce type d'abonnement représente 0,05 TWh par an. (2002 ; 27-06-02)

Le 18 mai 2003, suite à une consultation populaire, les Suisses ont voté massivement contre l'usage de l'énergie nucléaire. Le gouvernement était soutenu dans son désir de continuer à utiliser cette forme d'énergie par les industriels et par tous ceux qui ne voulaient pas que le pays soit dépendant en matière d'électricité de ses voisins. La production nucléaire d'électricité représente 40 % de la consommation du pays, les autres 60 % sont fournis par la production hydraulique. Les écologistes pensent au contraire que la Suisse produit beaucoup plus que ses besoins domestiques et qu'il faudrait remplacer l'énergie nucléaire par des énergies nouvelles et renouvelables comme le solaire, la biomasse et l'éolien. (05-06-03)*

Efficacité énergétique Le programme de SuisseÉnergie a permis des économies d'énergie de l'ordre de 3 % en 2001. Ce résultat n'est pas suffisant pour éviter l'imposition prochaine d'une taxe sur le CO2
(2002 ; 19-06-02) 
Émissions de dioxyde de carbone
 (CO2 issu de combustibles fossiles)
12,22 tonnes/an (2002 ; 00)
Ratification du protocole de Kyoto Non (2002 ; 17-06-02)
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie L'Association des entreprises électriques suisses (AES) regroupe environ 460 compagnies membres, lesquelles représentent plus de 90 % de l'électricité produite, transportée et distribuée en Suisse. (2002 ; 02)

Le service de distribution d'électricité est généralement assuré par de petites entreprises communales ou régionales, dont une part est souvent détenue par une entreprise plus importante oeuvrant aussi dans la production. Environ 60 % des membres de l'AES sont des distributeurs. (2001)  

Contexte réglementaire La Loi sur le marché de l'électricité (LME) va graduellement ouvrir le marché à la concurrence. Les consommateurs suisses pourront choisir leur producteur et leur distributeur tandis que les réseaux de transport resteront sous monopoles contrôlés et libres d'accès. La Loi prévoit le marquage de l'électricité achetée de manière à ce que le client sache quelle centrale l'a produite et de quelle manière. La LME favorise la production à partir d'énergies renouvelables et encourage l'achat d'électricité verte. (2002 ; 14-05-02)

L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) est l'autorité responsable, au sein de l'État suisse, du secteur de l'énergie et par conséquent de l'électricité. Ses tâches consistent à établir des normes et définir la réglementation nationale, contrôler l'application de celle-ci, coordonner le développement du secteur, soutenir la recherche et autoriser les nouveaux projets. (2002 ; 02)

Le 18 mai 2003, suite à une consultation populaire, les Suisses ont voté massivement contre l'usage de l'énergie nucléaire. (05-06-03)*

Entreprises nationales Énergie Ouest Suisse (EOS) ; NOK ; EKZ ; ABB ; CKW ; VEE ; ATEL ; KWB ;   
Ententes de coopération nd
Associations énergétiques nd  

 

Production

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Office fédéral de l'énergie (OFEN). Site, 2002 ; Association des entreprises électriques suisses (AES). Site, 2002 ; Suisse Eole. Site, 2002 ; Swiss Deep Heat Minig (DHM). Site, 2002 ;

Thermique Moins de 4 % de l'électricité produite en Suisse provient de centrales thermiques et aucune grande centrale n'est en opération de nos jours. Plusieurs unités de production thermiques utilisent des ordures ménagères comme combustible, par exemple l'usine d'incinération de Lucerne qui produit environ 0,04 TWh/an et dont les 3/4 sont mis sur le réseau de la CKW. (2002 ; 02)
Éolienne Le territoire suisse, très montagneux, est peu propice au déploiement de grands parcs éoliens. Le plus important du pays est celui de Mont Crosin (2,46 MW). L'unique éolienne de la Montagne de Granges ne représente qu'une puissance de 0,15 MW. L'OFEN prévoit néanmoins que la puissance installée éolienne totale en 2010 variera entre 30 MW et 50 MW. (2002 ; 23-05-01)

La Suisse compte en tout 14 aérogénérateurs dont la puissance installée combinée est de 2,8 MW. Ces éoliennes ont produit 3,2 GWh en 1999. (2002 ; 10-01-02)

Les éoliennes du Mont-Crosin, les plus grandes de Suisse, ont produit 36 % plus d'électricité en 2002 qu'en 2001. Les 5,1 GWh d'électricité produite équivalent à 0,01 % de la consommation énergétique du pays. Cette hausse a été possible grâce à la mise en service en octobre 2001 de deux nouvelles éoliennes permettant de produire 3,7 GWh par année. (09-01-03)*

  Mont-des-Cerfs et La Gîte-Dessus : Construction  Un projet de parcs éoliens sur les sites de Mont-des-Cerfs et de la Gîte-Dessus prévoit l'installation de 6 ou 7 aérogénérateurs cumulant une puissance de 11,5 MW et capables de produire 13 GWh par année. (2002 ; 03-01-01)
Géothermique L'essentiel de l'énergie géothermique en Suisse est utilisée à des fins de chauffage. L'OFEN pilote cependant depuis 1996 le projet Deep Heat Mining (DHM). Il s'agit de l'installation d'une centrale électrique tirant son énergie de roches fracturées en profondeur. Le projet devrait être terminé vers 2009. (2002 ; 13-12-01)
Hydroélectrique La filière hydroélectrique constitue la base de la production suisse d'électricité (environ 60 %) en raison de la topographie très montagneuse du pays et de la présence de glaciers. En 2001, sur les 42,261 TWh produits par cette filière, 17,751 TWh l'ont été par des centrales au fil de l'eau et les autres 24,510 TWh par des centrales dotées de barrages de retenue destinés à l'accumulation. (2002 ; 01)

Le parc de production hydroélectrique suisse compte une multitude de petites centrales au fil de l'eau qui couvrent une partie essentielle des besoins du pays en électricité. Plusieurs centrales à accumulation plus puissantes sont aussi en opération, dont certaines des plus importantes sont Grande Dixence (800 MW), Engadine (414 MW), Luzzone (400 MW), Mauvoisin (350 MW), Vorderrhein (330 MW) et Zervreila (268 MW). La topographie montagneuse de la Suisse est également favorable à la construction de centrales à énergie pompée, dont Oberhasli (1 000 MW), Sarganserland (370 MW) et Linth-Limmern (340 MW). Une quinzaine de centrales hydrauliques ont une puissance installée supérieure à 200 MW en Suisse. Les réseaux hydrographiques du pays sont aujourd'hui plutôt saturés et aucune nouvelle centrale importante ne pourrait être construite. (2002 ; 02)

Nucléaire Le parc de production nucléaire suisse fournit plus du tiers de l'électricité nationale et compte 5 réacteurs répartis sur 4 sites (2002 ; 02) :

Centrale Puissance Production annuelle approximative Date(s) de mise en service
Beznau I et II 2 X 365 MW 6,2 TWh 1969 / 1971
Mülheberg   355 MW  2,7 TWh 1972
Gösgen 1 020 MW 7,8 TWh 1979
Leibstadt 1115 MW 8,3 TWh 1984
Solaire À chaque année, l'installation de nouveaux panneaux solaires destinés à la production d'électricité ajoute 1,5 MW à la puissance solaire suisse. Plusieurs projets pilotes sont en cours. (2002 ; 23-05-01)

 

Transport

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale  ; Union pour la Coordination du Transport de l'Électricité (UCTE). Site, 2002 ; Office fédéral de l'énergie (OFEN). Site, 2002 ; Association des entreprises électriques suisses (AES). Site, 2002 ; 

Réseau Les 6 000 Km du réseau de transport national sont intégrés et fonctionnent à 380 kV et 220 kV. Seul 1 % de ce réseau est souterrain. (2002 ; 02) 

Le réseau suisse de transport a fonctionné correctement en 2001, sans incident majeur. (2002 ; 12-06-02)

Interconnexions
Allemagne La Suisse et l'Allemagne sont interconnectées par plusieurs lignes de transport à 380 kV et 220 kV. (2001)
Autriche La Suisse et l'Autriche sont interconnectées par une ligne de transport à 220 kV. (2001)
France La Suisse et la France partagent 11 interconnexions : Bassecourt (CH) - Sierentz (F), Laufenburg - Sierentz, Bassecourt - Mambelin, Verbois - Bois-Tollot, Chamoson - Bois-Tollot, 2 sur l'axe Verbois - Génissiat, Verbois - Chancy-Pougny, La Bâtiaz - Vallorcine, Riddes - Cornier et St-Triphon - Cornier. (2002 ; 31-12-01)
Italie La Suisse et l'Italie sont interconnectées par plusieurs lignes de transport à 380 kV et 220 kV. (2001)

 

Distribution

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Office fédéral de l'énergie (OFEN). Site, 2002 ; Association des entreprises électriques suisses (AES). Site, 2002 ; 
Réseau Le réseau de distribution suisse en moyenne et basse tension compte 250 000 Km de ligne. (2002 ; 02)
Nombre de clients nd
Service nd

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; 
Entreprises des pays membres de la Francophonie
Liste  nd
Autres entreprises
Liste  nd 

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.

 Pour une image plus complète de la situation en Suisse, consultez l'index Suisse.