Tepco (Tokyo Electric Power Company)

Dernière modification : 17-09-02

 

Données générales
Données commerciales
Activités internationales

Données générales 

Coordonnées

Tepco (Tokyo Electric Power Company)

1-3 Uchisaiwai-cho 1-chome, Chiyoda-ku
Tokyo, 100-0011
Japon

Téléphone : 83-3-3501-8111
Télécopieur : 81-3-3596-8438

Site web : www.tepco.co.jp/index-e.html      (02-02-00)  

Direction

Hiroshi Raki est président du Conseil

Nobuya Minami est président
Tsunehisa Katsumata est vice-président exécutif
Isami Kojima est vice-président exécutif
Shigemi Tamura est vice-président exécutif.   (02-02-00)
  

Description Tepco est l'une des plus importantes entreprises énergétiques du monde (la plus importante qui soit privée). Elle distribue l'électricité à plus de 25 millions de personnes à Tokyo, Yokohama et dans l'ensemble de la région de Kanto. Tepco dispose d'une puissance installée de 56 800 MW (56 % thermique classique; 30 % nucléaire ; 14 % hydroélectrique). Tepco est aussi propriétaire de 45 % de Kandenko (entreprise de génie électrique), de même que de 33 % de Tokyo Telecommunication Network et possède des parts dans différentes centrales électriques en Chine, en Inde et en Asie du Sud-Est. (02-02-00)  
Nombre d'employés 42 700 (99)  
Données financières
Bénéfice net 817 M $ US (99)  
Chiffre d'affaires 42,7 MM $ US (99)  

 

Données commerciales

Partenariat/Entente de coopération 
E7 : 
AEP, EDF, ENEL, Hydro-Québec, Kansai, OPG, RWE, Scottish Power, Tepco
Le E7 a été créé dans la foulée du Sommet de Rio en 1992. Il regroupe des entreprises du secteur de l'énergie électrique des pays membres du G7 et vise à promouvoir  sur la scène internationale la protection de l'environnement en tenant compte des besoins des pays en voie de développement et d'électrification. Le E7 s'intéresse au développement durable, aux changements climatiques, à la mondialisation et à l'aspect social reliés aux activités énergétiques. (2002 ; 15-01-02)  
Plan de développement

Tepco va construire une centre expérimentale de 250 MW, utilisant une nouvelle technologie nommé «integrated gassification combined cycle» ou «IGCC». La centrale devrait être en mesure, à partir de combustibles fossiles, de produire le gaz avec lequel elle sera alimentée. Les coûts de construction sont évalués à près de 1 MM $US et la centrale devrait commencer ses opérations en 2004. (31-01-00)

Suite au scandale des audits, TEPCO a décidé d'abandonné le projet d'utiliser comme carburant le plutonium qui résulte du traitement des déchets nucléaires des centrales. (06-09-02)*

Fraudes, vols, pertes, pannes

Une enquête interne de TEPCO a confirmé que près de 29 rapports d'inspection de réacteurs nucléaires auraient été falsifiés de la fin des années 80 et jusque dans les années 90 pour couvrir au moins trois incidents au centrales nucléaires de Fukushima dans la préfecture de Fukushima et de Kashiwazaki-Kariwa dans la préfecture de Niigata. (06-09-02)*

Suite au scandale des rapports d'inspection falsifiés, Tepco arrêtera 7 de ses 17 réacteurs nucléaires pour inspection en octobre 2002. (12-09-02)*

Activités internationales 

PRODUCTION
Bolivie : Isla Marine  Les entreprises membres du E7 (RWE Energie, Ontario Hydro, Kansaï, Tepco, Edison International, Enel et EDF) vont financer la construction d'une petite centrale hydroélectrique de 5,5 MW à Isla Marine, en Bolivie. Il s'agit de la première application  du Clean Development Mechanism élaboré en Kyoto en 1997, qui permet à un pays ou à une organisation de financer un projet de réduction des émissions de gaz carbonique dans un pays en développement. (22-11-00)
Vietnam : Phu My 2 - 2 Un consortium formé d'EDF (France), TEPCO (Japon), Sumimoto (Japon) et EVN construira et exploitera la nouvelle centrale au gaz de Phu My 2-2 (715 MW) dans le delta du Mékong. Il s'agit d'un contrat de type BOT et la production devrait commencer en 2004. (2002 ; 04-12-01

Pour une image plus complète de la situation au Japon, consultez l'index Japon.