Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Domaines d'intervention : Axe : Projet

Domaines d'intervention 2010-2014 Retour

Projet RISACC (Renforcement institutionnel à la Scénarisation et en Adaptation aux changements climatiques)

Dernière mise-à-jour: 29 janvier 2014

Opérations

Le projet RISACC est terminé depuis 2011.

L'IEPF met en œuvre le projet RISACC, avec l'appui de l'ACDI, afin d'évaluer les impacts des changements climatiques sur les ressources en eau du bassin du Nakambé selon différents scénarios de climat, et de proposer des stratégies et des mesures d'adaptation appropriées.

Le Nakambé est un cours d'eau transfrontalier partagé par le Burkina Faso (en amont) et le Ghana (en aval). Il s'agit de l'un des cours d'eau les plus sollicités en Afrique de l'Ouest et son bassin est l'un des plus touchés par les activités anthropiques, avec des centaines de barrages et de petites retenues d'eau utilisés pour la production d'hydro-électricité, l'irrigation, la pêche, ainsi que l'approvisionnement en eau des populations et du cheptel

L'IEPF est le coordonnateur institutionnel du Projet et assure le contact avec l'ACDI et avec tous les autres partenaires techniques qui sont de deux catégories :

  1. les partenaires principaux, chargés de coordonner ou d'exécuter certaines activités du projet (2iE, ACMAD et Consortium OURANOS) ;
  2. les partenaires associés ; tels que Hydrosciences de Montpellier (HSM), l'International Water Management Institute (IWMI), et le Centre régional AGRHYMET du CILSS.

 

Objectifs

Le projet RISACC a pour objectif d'évaluer les impacts des changements climatiques sur les ressources en eau du bassin du Nakambé selon différents scénarios de climat, ainsi que de proposer des stratégies et des mesures d'adaptation appropriées.

Bénéficiaires

Le projet mettra l'accent sur le développement des capacités africaines de modélisation climatique, de modélisation hydrologique et de développement des systèmes d'aide à la décision.
Les bénéficiaires seront les acteurs locaux de gestion de l'eau (comités locaux de l'Eau), les directions nationales des ressources en eau, les ONGs orientées vers la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) ainsi que les autorités et les agences de bassins.
Les chercheurs et les  doctorants africains travaillant sur la thématique seront également bénéficiaires à travers la participation à des ateliers organisés dans le cadre du projet et à des écoles d'été pour les doctorants.

Financement

Le cout global du Projet est évalué à 260 405 $ CAD, dont un financement de 210 310 $ de l'ACDI ; le reste étant des contributions en nature des différents partenaires. 

Etat d'avancement

  • Une première réunion de concertation entre l'IEPF, Ouranos et 2iE a été tenue à Montréal le 1er février 2010, et a permis de s'assurer de l'adhésion des ces partenaires au projet, et de leur disposition à démarrer les activités dans les délais.
  • Trois protocoles d'accord sont en cours de signature entre l'IEPF et les 3 partenaires techniques principaux (2iE, Ouranos et ACMAD) qui ont déjà donné leur accord sur les termes de ces protocoles.
  • Un atelier de démarrage sera organisé à Ouagadougou le 31 mars pour présenter les objectifs du Projets RISACC aux autres partenaires concernés.

Durée du Projet

Le projet sera réalisé sur une durée de 10 mois : février 2010 à novembre 2010.

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.