Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Domaines d'intervention : Axe : Projet : Activité : Opération

[+] Pour en savoir plus sur la programmation de l'IFDD relative à cette opération

Rencontre internationale sur les opportunités et les perspectives de la Déclaration de Rio+20

Dernière mise-à-jour: 17 décembre 2012
Responsable du projet : KIRI, Tounao

Début de l'opération : 8 décembre 2012
Fin de l'opération : 10 décembre 2012
Lieu de l'opération : Dakar [Sénégal]
Responsable de l'opération : KIRI, Tounao

Description

L’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie a organisé, en collaboration avec le Gouvernement du Sénégal, la rencontre internationale sur les opportunités et les perspectives de la Déclaration de Rio+20 du 8 au 10 novembre 2012 à Dakar (Sénégal). Y ont été présentés 50 délégués, représentant une vingtaine de pays et des organisations internationales.

Le contexte

Les Nations Unies ont organisé du 20 au 22 juin 2012 la Conférence Mondiale sur le Développement durable communément appelée RIO+20 pour marquer le 20ième anniversaire du Sommet de la Terre de Rio-1992. Cette conférence, dont les thèmes ont porté sur :  l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté et le cadre institutionnel du développement durable, a adopté une déclaration intitulée « L’avenir que nous voulons ». Outre l’adoption du Programme-cadre décennal des Nations Unies sur les Modes de Production et de Consommation Durables (10 YFP), les innovations suivantes figurent également dans cette déclaration :

  1. L’adoption d’objectifs de développement durable incluant les Objectifs du Millénaire pour le Développement et étendus à l’ensemble des pays de la planète;
  2. La décision de « créer une instance politique de haut niveau » pour « à terme remplacer la Commission du développement durable des Nations Unies »;
  3. La décision de renforcer les compétences et les moyens du Programme des Nations Unies sur l’Environnement (PNUE)  pour en faire «  l’autorité mondiale reconnue en matière d’environnement »;
  4. La reconnaissance que le « développement durable devrait être pris en considération par les programmes, fonds et institutions spécialisées du système des nations Unies et d’autres entités internationales telles que les institutions financières internationales » ; et surtout que ces institutions et fonds sont invités à « mieux intégrer le développement durable dans leurs mandats, programmes, stratégies, et processus de décision respectifs pour soutenir les efforts que déploient tous les pays, en particulier les pays en développement » et à intégrer le développement durable dans « l’ensemble de leurs activités opérationnelles »;
  5. La reconnaissance du rôle important de la dimension régionale à travers les cadres régionaux et l’encouragement aux « organisations régionales et sous-régionales dans la promotion d’une intégration équilibrée des dimensions économiques, sociale et environnementale du développement durable » d’où la nécessité de soutenir ces institutions;
  6. L’intégration des questions transversales et sectorielles de développement durable et la nécessité d’enclencher des réflexions sur des mesures de la prospérité et du bien-être allant au-delà du PIB;
  7. L’adoption d’un cadre d’action et de suivi de la mise en œuvre;

Ces innovations sont des avancées majeures au plan international qui auront des impacts directs et importants sur la coopération au développement en général et l’Aide Publique au Développement (APD) en particulier.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a intensément préparé la Conférence de Rio+20 à travers son organe subsidiaire, l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), en organisant et/ou en contribuant à plus d’une dizaine d’évènements et opérations. Chacune de ces activités a abouti à des recommandations et suggestions à l’Organisation pour passer à l’action dans l’appui et l’accompagnement des États et Gouvernements membres.

L’OIF a également pris une part active à la Conférence de Rio+20 où elle a organisé ou pris part à une vingtaine d’évènements parallèles. Cette participation a contribué de manière substantielle aux conclusions contenues dans la Déclaration de Rio+20 à travers la prise de position de ses États et Gouvernements membres. Les conclusions de Rio+20 ci-dessus et les recommandations formulées à l’endroit de l’OIF tant au cours de ses activités préparatoires que lors des évènements parallèles de la Conférence constituent une source d’inspiration pour passer à l’action tel que l’a recommandé l’évènement de Haut Niveau des Chefs des délégations de l’OIF à Rio+20. Il est envisagé de les capitaliser et de les soumettre à une « Rencontre internationale sur les opportunités et les perspectives de la Déclaration de Rio+20 » en vue d’en tirer les grandes lignes d’un plan d’action pour les prochaines années pour l’OIF en général et pour son organe subsidiaire, l’IEPF, en particulier.

Les objectifs

L’objectif de la rencontre était  de  capitaliser les conclusions des principaux évènements préparatoires de Rio+20 organisés par l’OIF à travers son organe subsidiaire l’IEPF et de dégager les grandes lignes et orientations stratégiques qu’offrent à l’Organisation les opportunités et perspectives de la déclaration de Rio+20 intitulée : « l’Avenir que nous voulons ».

Le contenu

L'extrait du journal télévisé sur la rencontre

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.